Sélectionner une page

Frairie Royale des Masuis et Cotelis Jambois

Créée en 1960, La Frairie Royale des Masuis et Cotelis Jambois, composée d’un groupe d’enfants et d’un groupe d’adultes, veille à ressusciter les traditions ancestrales de Jambes, par la musique et la danse.
Les costumes aux tons chatoyants sont ceux qui étaient portés au 18e siècle, les dimanches et jours de fête. Ils furent réalisés d’après des tableaux et gravures exposées au musée de Croix à Namur.
Le répertoire très varié comprend la plupart des danses wallonnes traditionnelles: matelotes, arèdjes, troïkas, mazurkas, passe-pieds, valses et quadrilles…
D’autres doivent être intégrées dans un contexte plus général, celui des croyances et coutumes de notre région. On notera, par exemple, que la polka noire était réputée maudite parce qu’elle provoquait, disait-on, la maladie de la pomme de terre. Une danse particulière du groupe, le Branle de Mariembourg ou Danse du Bouquet revêt une grande importance historique : les archives rapportent en effet qu’elle fut exécutée devant Louis XIV et sa cour, après le siège de Namur en 1692.
Depuis sa création, le groupe a visité pratiquement toute l’Europe : l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark, l’Espagne, la France, l’Irlande, l’Italie, le Portugal, les Açores, la République tchèque, la Suède, la Suisse, avec ces dernières années la découverte de la Lituanie, la Lettonie, Madère, la Pologne et la Finlande.
Sa réputation a traversé l’Atlantique grâce à plusieurs tournées aux États-Unis (Wisconsin, Louisiane et Caroline du Nord) ainsi qu’au Canada à Namur (Québec).
Le continent africain a également été l’hôte des danseurs et musiciens qui ont participé deux fois au Festival de Louga au Sénégal.
La Frairie assure de nombreuses prestations locales et régionales, sans oublier une participation régulière aux fêtes folkloriques flamandes.
En 2010, à l’occasion de son 50e anniversaire, la Frairie s’est vue décerner le titre de Société Royale par le Gouverneur de la Province de Namur, Denis Mathen.
L’ensemble est composé d’une quarantaine de danseurs et musiciens, sans oublier le groupe des juniors composé d’une vingtaine d’enfants.
Le groupe nous revient du Portugal, où il s’est rendu en juillet au Festival d’Assafarge. Ensuite, dans le cadre de l’Européade du Folklore, la Frairie s’est rendue à Viseu, où elle a représenté la Wallonie et la Ville de Namur, organisatrice de cette manifestation en juillet 2016.