Sélectionner une page

Tarumbeta Africa Cultural Group (Nairobi)

« Tarumbeta Africa » est un groupe culturel créé en 2015 et reconnu en tant qu’Organisation à Base Communautaire (OBC), composé de 25 membres actifs, hommes et femmes qui proviennent de Korogocho, un des plus grands bidonvilles de la périphérie de Nairobi et abritant près de 200.000 habitants.

Parmi ses activités, on retrouve notamment les danses traditionnelles authentiques, des scènes théâtrales avec sketches oraux, l’apprentissage de la fabrication de bracelets réalisés avec des perles, etc.

« Tarumbeta Africa » porte une attention toute particulière à la sensibilisation de la communauté, plus particulièrement au niveau éducatif, traitant divers thèmes sociaux, tels la toxicomanie, le viol, le sida et les violences.

Les membres de ce groupe culturel ont mis au point un programme alimentaire, notamment pour les foyers d’enfants dont les familles se trouvent dans une situation précaire, ainsi que pour les personnes âgées.

Au niveau folklorique, ils ont perfectionné divers spectacles qu’ils ont eu le plaisir de présenter à l’étranger, en Espagne, au Portugal, …  En France, en 2017, ils ont remporté un vif succès lors de leur participation au Festival de Confolens. Aux Pays-Bas, avec l’appui de l’association néerlandaise « Teachers4teachers », ils ont mis sur pied un programme d’échanges culturels, grâce au soutien de divers partenaires.

Avec l’aide de « Tarumbeta Africa », les autorités gouvernementales souhaitent pouvoir mettre en valeur la culture kényane qui, grâce à la musique et la danse, facilite ainsi l’intégration nationale, encourageant les Kényans à se réunir et à travailler ensemble, en intégrant chaque membre de la communauté, limitant collectivement les différences engendrées par l’exclusion politique, le tribalisme et les disparités entre les sexes.

Comme partout en Afrique, la musique traditionnelle rythme la vie du village, chaque ethnie possédant un style particulier. Si la différence est parfois subtile pour le profane, le point musical commun est l’utilisation des percussions, comme la « bunde » (batterie de six tambours, les tambours « sukuti » et « ngoma », ce dernier ayant d’ailleurs donné son nom à ces musiques traditionnelles.

Parmi les instruments traditionnels du Kenya, notons encore la « nyatiti » (petite lyre issue de l’Egypte antique), la corne appelée « oporo », l’« orutu », sorte de vielle ou encore le « tar », instrument de percussion arabo-andalou, cousin du tambourin …