Sélectionner une page

Brésil

BRÉSIL

Companhia de Artes Caripaiguarás de Guaporé (Porto Alegre)

La « Companhia de Artes Caripaiguarás » a été fondée en novembre 1999 par un groupe de jeunes, membres des « Centres Gaucho Traditions » (CTG), avec l’intention de développer un travail artistique à travers différents groupes ethniques, principalement celle issue de la culture gaucho.

Le nom du groupe a été choisi en hommage aux Indiens qui habitaient cette région.

Vers 1635, le territoire fut occupé par les Indiens du groupe « Ge », d’une des nations « Ibia » ou « Cainghn ». Il y avait les « Caáraguas » (rivière de la forêt) qui habitaient les forêts des affluents de la rivière de l’Antas et les « Caigangues », qui étaient situés près des sources de la rivière Guaporé et Carreiro, où se trouve la municipalité de Guaporé.

« Caripaiguarás » dans son étymologie se décompose ainsi : « Cari » = blanc; « Pai » = père et « Guará » = loup sauvage, ce qui signifie « Père du loup blanc ».

Composé de 22 danseurs, de 2 coordinateurs et d’un conseil d’administration bénévole, cette compagnie diffuse, par la danse, le folklore le plus varié.

Présentant dans son répertoire des danses gaúchos (machettes et « boleadeiras »), latinas (tangos et malambos), ainsi que forró, mambo, tapas, samba, salsa…, leur spectacle nous présente un mélange de cultures, intégrant la danse, la musique et … le théâtre !

En juillet 2002, ce groupe a représenté le Brésil, avec un spectacle de gauchos, présentant quelques sambas et danses italiennes, … en Italie, au « Dolomiti Folk Festival » à la demande du « Secrétariat du Tourisme de l’État de Rio Grande do Sul ».

Cette participation eut une grande répercussion pour la compagnie, qui reçut des invitations pour des spectacles dans la Région, lui offrant une plus grande visibilité, contribuant, ainsi au développement et à la valorisation de leur culture, ainsi que celle de la municipalité et la Région.

En 2004, au Brésil, cette compagnie s’est distinguée lors du « 7ème Festival International de Folklore de Nova Prata » et du « Festival National du Raisin » à Caxias do Sul.

À partir de 2006, la Compagnie a développé un projet du LIC (« Loi d’Incitation à la Culture » de l’État de Rio Grande do Sul), en effectuant une trentaine de spectacles dans diverses villes de l’État.

Récemment, ils ont participé au 2ème plus grand Festival de Folklore de compétition dans le monde, à Istanbul, en Turquie, en obtenant la 5ème place au classement général et en remportant le prix du meilleur danseur.

Au cours de ces 19 années de travail, la « Compahia de Artes Caripaiguarás » a donné de nombreux spectacles lors de fêtes et de festivals dans leur de l’État.

Toujours engagée dans la défense de causes sociales, cette compagnie brésilienne a mis sur pied plusieurs spectacles, en partenariat, avec des entités sociales locales dans le but d’aider les plus nécessiteux.

Des programmes socio-environnementaux ont également été développés grâce à un partenariat avec la « Companhia Riograndense de Saneamento » (Corsan), une association qui souligne la nécessité de la préservation de l’eau pour la société.

Le but de cette compagnie est de préserver coutumes et traditions, projetant le folklore dans une nouvelle connotation culturelle et, en répandant leur histoire.

Les danseurs et musiciens préservent leur formation sociale en valorisant les manifestations populaires qui constituent le folklore de leur État et de leur pays, permettant, ainsi, la transmission de leur culture vers d’autres peuples, dont ils favorisent ainsi le développement socioculturel.

Retour aux groupes