Sélectionner une page
Portugal

RANCHO FOLCLORICO OS CAMPONESES
de Riachos, Ribatejo

Cet ensemble folklorique a vu le jour un 14 janvier 1958.
Toute l’âme collective de cette riche province touristique prend corps autour du Tage.
Fleuve prodigue et qui donne tout son caractère au Ribatejo, faisant de cette région le cœur du Portugal. Région où le taureau a toute sa place. Les hommes de cette région ont hérité du vibrant travail qui consiste à dompter le bétail farouche perdu dans l’immensité des champs. Ce sont des animaux qu’il faut ferrer et «provoquer» bien avant de les amener à l’arène.
Le travail de recherche dans les différents villages de la région très riche et variée, en raison de sa situation géographique a donné une palette très colorée du folklore du Ribatejo. Les costumes que le groupe exhibe proviennent presque tous de la fin du XIXe siècle, début du XXe, principalement des costumes du dimanche, des jours de fêtes ou pour aller travailler aux champs.
Le groupe a représenté plusieurs fois sa région et son pays au Portugal et à l’étranger (grande partie de l’Europe, Hong Kong, Macao, Madeira, ainsi que les pays nordiques). Il a été un des groupes amphitryons lors de l’EXPO 98 à Lisbonne.

France

ESCOLO DI TOURRÉ
de Chateaurenard


Chateaurenard appartient au pays d’Arles. L’Escolo di Tourré y a été créé en 1922 et assura la maintenance de la langue, du costume et des traditions provençales. Elle perpétue un patrimoine régional en s’adaptant à la vie actuelle.
Les gens du pays d’Arles portent soit la tenue de travail, soit la tenue de ville ou de cérémonie. Les danses présentées sont issues de recherches sur de vieux documents permettant de reconstituer les chorégraphies d’origine (18ème siècle). Ces danses se divisent en deux catégories : danses populaires sautées et danses de salon à pas lents.
Région reconnue également pour ses gardians, ses courses camarguaises de chevaux. La fête s’accompagne de spectacles, animations, défilés et souvent de courses de taureaux aux arènes, encierros, bals et fête foraine. L’Escolo di Tourré a été l’ambassadrice de la Provence dans toute la France et à l’étranger.

Bosnie-Herzegovine

KUD»LOLA»
de Sarajevo


L’Association culturelle et artistique Ivo Lola Ribar de Sarajevo, en abrégé KUD «Lola», existe et agit avec beaucoup de succès depuis 1946. KUD «Lola» sous toutes ses formes organisées rassemble plus de 1.000 membres dans 17 sections : l’ensemble des danses folkloriques, la section des chansons populaires, le théâtre, le chœur, les groupes des chanteurs et des solistes ; les orchestres, les sections littéraires et d’autres formes d’expressions artistiques.
La section qui a le plus de succès à KUD «Lola» est le groupe folklorique qui a dans son répertoire 22 danses de différentes régions ethnographiques de la Yougoslavie. La majorité des costumes pour toutes les chorégraphies sont d’origine, une petite partie est reproduite d’après l’original. Toutes les chorégraphies sont mises au point par des spécialistes du folklore yougoslave qui sont de la région d’où sont issues les danses.
KUD «Lola» durant des années à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine et en Yougoslavie, a joué un rôle important dans l’évolution de la création artistique et culturelle des amateurs, et a obtenu les plus hautes reconnaissances pour les représentations de son programme.
Le groupe folklorique KUD «Lola» a présenté avec beaucoup de succès la richesse du folklore yougoslave dans tous les pays d’Europe, d’Afrique et d’Asie et a remporté les plus grands prix.

Venezuela

FUNDACION CULTURAL BORDON TRAMAO
de Guacara, Carabobo


L’ensemble Fundaci6n Cultural Bord6n Tramao a vu le jour le 3 mai 1993, jour où précisément on fête au Venezuela la Croix de Mai, tradition de syncrétisme à la fertilité, le progrès, la vie, les rêves. Le nom composé de Bordon Tramao a été donné par les 4 musiciens et les 2 danseurs qui à l’occasion se réunissaient à Vista Alegre à la maison de Mariara, connue pour ses différentes rencontres d’artistes et chapeautée par la famille Y épez. L’État de Carabobo est particulièrement riche et doit son nom à un palmier. Ses palmes sont utilisées pour la réalisation de chapeaux, tel que le Panama. Le métissage vénézuélien est ici le produit de l’apport africain, espagnol et aborigène.
Le bord6n représente la corde grave de l’ensemble des instruments à cordes vénézuéliens et tramao est un terme utilisé à l’Est du pays et qui exprime la façon virtuose de jouer d’instruments tels que la mandoline ou la voix des chanteurs qui interprètent unjoropo oriental ou d’autres refrains.
Aujourd’hui, 8 ans après un travail laborieux, ce sont plus de 50 jeunes de l’État de Carabobo qui ont appris à danser et à jouer d’un instrument de musique vénézuélienne au rythme de Bord6n Tramao. L’ensemble Bord6n Tramao s’est déjà produit dans plusieurs pays en Europe et dans la Caraibe. Il faut signaler qu’ils étaient les représentants officiels du Venezuela lors de l’Expo 2000 à Hanovre.

Cameroun

COMPAGNIE DE DANSE «EKAN IMMORTEL»
de Yaoundé


Le groupe de danse Ekan Immortel est une association de jeunes très dynamiques des principales ethnies du Cameroun qui a pour but de sauvegarder et de perpétuer la pureté des valeurs culturelles et les principes de la tradition.
Dans leurs costumes colorés, avec leurs instruments exotiques, leurs chants évocateurs et leurs danses envoûtantes, le groupe Ekan Immortel fait rêver des vieilles terres d’Afrique.

Géorgie

ENSEMBLE FOLKLORIQUE RIONI
de Koutaissi

Le répertoire de l’ensemble Rioni puise dans les racines traditionnelles du folklore du pays. A commencer par la «Kartouli» qui est la danse nationale des Géorgiens. C’est une très ancienne danse de seigneurs de l’époque féodale qui se compare au menuet européen du XVIIe siècle.
Les chants et les danses ont tous une histoire. Outre les thèmes d’origine pastorale où les épisodes d’amoureux et la beauté des sites prennent une grande part, l’une des caractéristiques du répertoire géorgien sont les danses de sabres. Violentes et spectaculaires, elles expriment la fierté d’un peuple et son passé de lutte contre les envahisseurs Turcs, Mongols et autres.
Cet ensemble a été créé en 1973 et a participé à de nombreux festivals et concours internationaux :
Bulgarie, Roumanie, Pologne, France, Italie, Espagne, etc.
L’ensemble Rioni est dirigé de main de maître par le Professeur Guigla Tsagaréichvili.

Belgique

PAS D’LA YAU
de Quevaucamps


L’expression» Pas d’la Y au» signifie PAR DELA L’EAU. Ce nom fut donné par les Borins aux gens habitant au Nord de la Haine.
L’ensemble a été fondé en 1983 à Quevaucamps et se compose de 95 personnes réparties en 5 cellules différentes. Il s’est tourné résolument vers la scène et la création chorégraphique. Les thèmes abordés ont toujours été axés sur les danses, chants et musiques traditionnelles de Wallonie et de Flandre ainsi que les danses historiques de la Renaissance au XVIIIe siècle, ceci sous la direction de Marc Malempré et de Renaat Van Craenenbroek musiciens et danseurs qui parviennent à nous faire pénétrer l’ambiance, tant de fêtes populaires, d’un bal de l’étrange, de danses rituelles, que d’un bal chez le Prince de Ligne.
Reconnu par les tournées «Art et Vie» de la Communauté française depuis cinq ans, le groupe de spectacle présentera ses «danses breugheliennes». Les Pas d’la Yau feront ainsi entrer le public dans le domaine de la franche fête où la bière et l’eau de vie coulent à flots, où les garçons rivalisent d’ardeur pour séduire les filles

Belgique

FRAIRIE DES MASUIS ET COTELIS JAMBOIS de Jambes


La Frairie des Masuis et Cotelis jambois, qui compte 41 ans d’existence, est composée d’un groupe d’enfants et d’un groupe d’adultes (danseurs et musiciens) qui présentent en Belgique et à l’étranger un répertoire varié de danses traditionnelles : polkas, mazurkas, matelottes, arèdjes, valses, quadrilles, …
Les costumes aux tons chatoyants sont ceux que portaient les paysans les dimanches et jours de fête au XVIIIe siècle.
Jambes était en effet, auparavant, une cité principalement vouée à l’agriculture, les Masuis et les Cotelis s’adonnant aux cultures maraîchères ainsi qu’à celles de la vigne et du houblon.
En début d’année, le groupe a participé à un festival international au Sénégal et au mois de juillet, il était présent à l’Européade du folklore à Zamora, Espagne.