Sélectionner une page

La Frairie Royale des Masuis et Cotelis jambois

Créée en 1960, la Frairie Royale des Masuis et Cotelis Jambois a pour objectif de ressusciter les traditions ancestrales de Jambes, par la musique et la danse. Les costumes aux tons chatoyants sont ceux qui étaient portés au XVIIIe siècle, les dimanches et jours de fête. Ils furent réalisés d’après des tableaux et gravures exposés au musée de Croix à Namur.

Le répertoire très varié comprend la plupart des danses wallonnes traditionnelles: matelottes, arèdjes, troïkas, mazurkas, passe-pieds, valses et quadrilles… D’autres doivent être intégrées dans le contexte plus général des croyances et cou­tumes de notre région. On notera par exemple, que la polka noire était réputée maudite parce qu’elle provoquait, disait-on, la maladie de la pomme de terre. Une danse particulière du groupe, le Branle de Mariembourg ou Danse du Bouquet revêt une grande importance his­torique : les archives rapportent en effet qu’elle fut exécutée devant Louis XIV et sa cour, après le siège de Namur en 1692.

Après une année de festivités organisées dans le cadre de son 50ème anniversaire (exposition à la Tour d’Anhaive, remise d’un costume à Manneken Pis, après-midi gourmande, …), la Frairie Royale des Masuis et Cotelis Jambois s’est vue décerner, le 18 janvier dernier, le titre de Société Royale par le Gouverneur de la Province de Namur, Monsieur Denis Mathen.

Après sa traditionnelle fête de Saint Vincent, elle a participé à la fête tournante du Chablisien en Bourgogne dans le cadre d’un week-end d’échange folklorique. Au mois de juillet, le groupe s’est rendu à un festival de folklore dans la ville universitaire de Coïmbra au Portugal et au début de ce mois d’août, il a animé le Festival International de Menteries à Moncrabeau en France.

L’ensemble se compose d’une quarantaine d’adultes, danseurs et musiciens et d’un groupe junior comptant une vingtaine d’enfants.